Mieux vaut ne pas attendre de ne plus avoir le choix, avant de penser à l’endroit où nous passerons nos vieux jours. La plupart des seniors préfèrent en effet retarder au maximum l’entrée dans une maison de repos ou maison de repos et de soins. Voici donc quelques alternatives développées en Wallonie.

1. Rester à domicile !

Rester chez soi, aussi longtemps que possible est la solution envisagée par de nombreuses personnes. Pour obtenir de l’aide ou des conseils, vous pouvez faire appel à une coordination de soins et aide à domicile qui analysera avec vous votre situation et mettra en place, selon vos besoins, des soins infirmiers, des soins de kinésithérapie, une aide familiale ou aide-ménagère, du matériel sanitaire, ou d’autres aides et services.

2. Centre d’accueil de jour

Tout en conservant votre domicile, vous pouvez vous rendre en journée entre 8 h et 18 h dans un centre d’accueil de jour, pour y pratiquer des activités, prendre des repas,… Il s’agit le plus souvent d’un endroit en lien avec une maison de repos ou situé au sein même d’une maison de repos.

3. Centre de soins de jour

Situé également au sein d'une maison de repos, le centre de soins de jour accueille en journée les personnes de plus de 60 ans qui ont besoin de soins ou d'aide journalière en raison d’un niveau de dépendance élevé.

4. Court séjour

Cette solution est envisagée pour les séjours temporaires de maximum 3 mois par année civile au sein d’une maison de repos ou maison de repos et de soins, suite par exemple à une hospitalisation, à l’absence des proches ou pour soulager l’aidant proche.

5. Résidence-services

Studio qui dispose d’un lien fonctionnel avec une maison de repos située à proximité. Ce type d’hébergement est proposé aux personnes seules ou en couple encore valides et autonomes. Tout en disposant de votre propre studio, vous pouvez bénéficier des services de la maison de repos (activités, repas, entretien,…).

6. Maison d'accueil communautaire

Certaines communes ou associations accueillent des seniors en journée et proposent des activités sociales et culturelles, dans le but notamment de briser la solitude.

7. Habitat kangourou

Votre maison devient trop grande ? Vous pourriez alors envisager l’habitat kangourou et mettre cet espace à disposition d’une famille, moyennant une contribution financière. Une bonne manière de mettre en place des services réciproques entre la jeune famille et la personne âgée.

8. Habitat intergénérationnel avec un étudiant

Dans ce type d’habitat, la personne âgée accueille un étudiant dans sa maison. La durée de ce séjour est donc supposée se limiter aux années d’étude de l’étudiant. www.1toit2ages.be

9. Habitat jumeau

Il s’agit d’une extension de l’habitat d’un membre de la famille pour loger la personne âgée et permettre le regroupement familial.

10. Habitat groupé

Location ou achat avec d’autres personnes d’une maison ou d’un appartement qui comprend des espaces privatifs et collectifs. Dans le même ordre d’idée, l’habitat groupé participatif permet aux seniors actifs de vivre en communauté tout en continuant à être autonome. L’exemple le plus connu est le modèle Abbeyfield. www.abbeyfield.be

Quelle différence entre maison de repos et maison de repos et de soins ?

  • Maison de repos : structure qui propose aux personnes âgées de 60 ans et plus qui y résident des services d’aide à la vie journalière ou des soins (infirmiers ou paramédicaux) en fonction du niveau de dépendance.
  • Maison de repos et de soins : structure réservée aux personnes âgées de plus de 60 ans qui présentent un état de forte dépendance et nécessitent une prise en charge plus lourde.

Il arrive souvent que ces deux types d’hébergement existent au sein du même établissement.