On le sait, la marche offre de nombreux bienfaits aussi bien pour la santé physique que mentale. Ce que l’on sait moins, c’est que pratiquer la marche, ce n’est plus uniquement poser un pied devant l’autre. On devrait même plutôt parler de marches au pluriel. Petit aperçu des différentes tendances en matière de marche, des plus connues aux plus étonnantes.

La marche nordique, de plus en plus populaire

Inventée par des skieurs de fond pour s’entraîner en été, la marche nordique se différencie de la marche classique par l’utilisation de bâtons télescopiquesqui permettent d’accentuer le mouvement de balancier naturel des bras. Tous les muscles de la partie supérieure du corps sont ainsi sollicités. Pratiquée à tout âge, à toute saison et en ville comme à la campagne, la marche nordique est excellente pour la condition physique.

La marche sportive, un vrai sport d’endurance

La marche sportive, appelée aussi active ou rapide, se pratique à un rythme plus soutenu que la marche classique. La vitesse de marche se situe généralement entre 6 et 8km/h. Elle se pratique sur tout type de terrain et ne nécessite pas de matériel spécifique. Question santé, la marche sportive entretient le système cardiovasculaire, améliore la circulation sanguine, brûle les calories tout en sollicitant moins les articulations que la course à pied.

La marche afghane, une forme de méditation active

Inspirée des nomades afghans capables de marcher de longues distances sur les hauts plateaux, la marche afghane vous invite à marcher sans vous fatiguer. Elle a pour principe de base de synchroniser la respiration avec le rythme des 
pas. Concrètement, inspirer par le nez sur trois temps, en faisant trois pas, garder son souffle sur le quatrième pas, ensuite expirer par le nez sur trois pas et garder le souffle sur le quatrième. Cette méthode permet d’allier détente, relaxation et gestion de l’effort. Se concentrer sur ses pas et sa respiration est en effet une expérience régénératrice et presque méditative.

La marche Massaï, le déroulé du pied

La marche Massaï, comme son nom l’indique, est inspirée des tribus Massaï de l’Afrique de l’Est. Les guerriers Massaï ont en effet la particularité de se déplacer à pieds nus, sur un sol relativement mou et ont une posture particulièrement droite. Le secret de cette marche réside dans le mouvement de déroulé du pied : attaque du sol par le talon, déroulé du pied par le bord extérieur et le pied quitte le sol par l’avant. Ce mouvement spécifique sollicite davantage les muscles dorsaux, fessiers et abdominaux et entraine un alignement de la colonne vertébrale. Attention : il est conseillé de
pratiquer la marche Massaï sur un sol un peu mou, par exemple au bord de la mer.

La marche Xi Xi Hu, inspirée de la médecine chinoise

Issue de la médecine énergétique chinoise, la marche Xi Xi Hu est une sorte de Qi Gong en marchant. La marche Xi Xi Hu se pratique selon un rythme régulier : les pas sont calés sur l’inspiration (Xi) et sur l’expiration (Hu) et les bras et le torse bougent de façon synchronisée. Chaque organe correspond à une marche spécifique : poumon, coeur, rate, foie et reins.La marche Xi Xi Hu est réputée pour stimuler et dynamiser le métabolisme. Elle est donc conseillée pour les personnes qui souffrent d’une maladie du métabolisme, notamment le cancer.

La marche consciente, ouvrez vos sens

La marche consciente nécessite d’être concentré sur soi-même et sur la nature environnante. Il s’agit d’être pleinement ici et maintenant. Tous les sens sont en éveil pour capter les couleurs, les odeurs, les sons… En marchant lentement, en pleine conscience, on place son attention sur chaque pas et sur les parties du corps sollicitées.

La marche dans l’eau ou longe-côte

Pratiqué surtout sur les côtes du Nord de la France, le longe-côte est une sorte de marche dans l’eau, avec ou sans pagaie. Enfoncé dans l’eau jusqu’à sous la poitrine ou jusqu’au genou, il suffit de marcher, à son rythme, la force de l’eau fera le reste. Pratiquée en toute saison, la marche dans l’eau nécessite d’être équipé d’une combinaison. L’eau fraîche améliore le retour veineux, l’iode est bénéfique pour le système respiratoire et la résistance de l’eau permet de muscler le  corps en entier. Que demander de plus ?