En tant qu’indépendant, vous devez interrompre votre travail pour cause de maladie ou à la suite d'un accident ?

À partir du 1er juillet, vous pourrez immédiatement recevoir une indemnité de votre mutualité en cas de maladie de longue durée. La fameuse "période de carence" est raccourcie, pour améliorer la protection sociale des indépendants et pour la rendre aussi similaire que possible à celle des travailleurs salariés.

Homme incapacité

Jusqu'à présent, les indépendants ne pouvaient recevoir aucune indemnité de leur mutualité pour les 14 premiers jours d’un "congé de maladie". Mais cette situation change à partir du 1er juillet 2019. Ce que l’on appelle la "période de carence" est raccourcie.

À partir du 1er juillet, une période de carence de 7 jours sera encore d’application pour les courtes périodes de maladie, pendant lesquelles aucune indemnité de la mutualité ne vous sera octroyée. Pour les périodes de maladie de plus de 7 jours, la période de carence disparaît même totalement.

En d'autres termes, en cas de maladie de plus d’une semaine, les indépendants pourront recevoir une indemnité dès le premier jour.

Les indépendants qui souhaitent déclarer une incapacité de travail auprès de leur mutualité doivent toutefois tenir compte de toute une série de modifications importantes.

  • Le certificat médical d’incapacité de travail doit être remis à la mutualité dans les 48h après la date de début.

  • L’incapacité de travail ne pourra être reconnue par la mutualité qu’à partir de la date à laquelle le certificat a été établi par le médecin. Il est donc important de consulter votre médecin à temps lorsque vous êtes malade.