Depuis le 1er juillet 2018, une partie des moyens alloués aux hôpitaux belges dépend de la qualité des soins et de la satisfaction des patients. Par cette mesure, le gouvernement souhaite encourager les hôpitaux à s’engager davantage sur la qualité plutôt que la quantité.

Patients chambre hopital

Comment fonctionne ce nouveau système ?

Tous les hôpitaux recevront un score sur 80 points de la part des autorités. Ils pourront notamment gagner des points en effectuant des sondages auprès des patients après leur admission. Plus ces derniers seront satisfaits, plus le score de l’hôpital sera élevé. D'autres critères sont liés au traitement du cancer du sein ainsi qu’à une utilisation adéquate des antibiotiques pendant les opérations. 

L’objectif est d’élargir petit à petit la liste des critères ainsi que la part de budget. À partir de 2020, par exemple, le nombre de décès par hôpital sera pris en considération. 

Une fraction du budget total 

Cette adaptation s'inscrit dans le cadre de la réforme du financement des hôpitaux menée par la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. Pour l'instant, seule une fraction du budget total (moins d’1%) dépendra de la qualité des soins et de la satisfaction des patients. Pas suffisamment pour un véritable séisme, mais un premier pas important vers un réseau hospitalier de qualité.