De plus en plus de personnes optent pour le véganisme, un régime alimentaire sans produits d’origine animale. Mais ce mode de vie est dangereux chez les jeunes enfants et les pédiatres tirent la sonnette d'alarme. "C’est inquiétant. La culture alimentaire saine va trop loin", explique le Dr Anne Malfroot au quotidien Het Nieuwsblad. 


Carence en nutriments essentiels

Les hôpitaux belges accueillent également des enfants d’une extrême maigreur, sans masse musculaire et trop petits pour leur âge. Le coupable ? Un régime alimentaire végétalien extrême que les parents imposent à leur progéniture. Les risques ne sont pas négligeables : lésions cérébrales, problèmes cardiaques, anémies,... Dans Het Nieuwsblad, le Dr Anne Malfroot ne mâche pas ses mots : "Les parents pensent bien faire en optant pour du lait de riz et des panades sans gluten. Mais les enfants de 3 à 5 ans sont en pleine croissance. Les protéines, la vitamine B12, le fer, ... sont des éléments cruciaux."


Aveugles face à la réalité

Même si les risques sont importants, il est souvent difficile de convaincre les parents. Pour eux, le véganisme est bien plus qu'un régime alimentaire. C’est une idéologie. Il est dès lors difficile de les sensibiliser. "Ces parents ne nous font pas confiance. Ils pensent que le lobby de l’alimentation d’origine animale nous a fait un lavage de cerveau. C’est parfois très extrême", ajoute le Dr Anne Malfroot.