Malgré sa présence obligatoire sur tous les aliments préemballés, le tableau des valeurs nutritionnelles est bien souvent difficile à décrypter pour les consommateurs. En effet, le nombre important d’informations telles que la valeur énergétique, la teneur en graisses, les acides gras saturés, les glucides, les sucres, les protéines et sel pour 100 g ou 100 ml de produit ne facilite pas la compréhension.

famille supermarché

A l’instar de la loi de la Santé de 2016 de nos voisins français, la ministre Maggie De Block a recommandé la mise en place d’une information nutritionnelle claire, visible, et compréhensible pour tous.

L’objectif : améliorer l’information nutritionnelle figurant sur les produits et ainsi aider les consommateurs à acheter des aliments de meilleure qualité nutritionnelle.

Cette recommandation est le fruit de longues consultations des parties prenantes concernées : les organisations de consommateurs, les experts dans le domaine de l’alimentation, l’industrie alimentaire et les distributeurs.

Comment est calculé le score d’un produit ?

Le score prend en compte la teneur en nutriments et aliments à favoriser tels que les fibres, les protéines, les fruits et les légumes ainsi que la teneur en nutriments à limiter tels qu’énergie, acides gras saturés, sucres et sel.

Sur base du résultat, allant de -15 pour les produits à favoriser à +40 pour les produits à limiter, le produit reçoit une lettre avec le code couleur correspondant : du vert foncé (A) au rouge foncé (E).

Pour tenir compte des spécificités de certaines familles d’aliments telles que les matières grasses ajoutées (beurre, huile), les fromages ou encore les boissons, la méthode de calcul du score a été adaptée.