Le beurre est riche en graisses saturées et donc mauvais pour le cholestérol. Les margarines et minarines sont riches en graisses insaturées et sont donc bonnes pour le cholestérol. Est-ce aussi simple que ça ? Votre taux de cholestérol peut-il réellement baisser en fonction des matières grasses que vous mettez sur votre tartine ou dans votre poêle ? « Une bonne matière grasse doit s’insérer dans un régime alimentaire équilibré », tempère Axel Stas, diététicien clinique à l’Hôpital universitaire d'Anvers (UZA). 

Déjeuner famille

Il existe 2 types de graisses : les saturées et les insaturées. La première catégorie est responsable d’un taux de cholestérol LDL (« mauvais cholestérol ») plus élevé, augmentant les risques de maladies cardiovasculaires. La deuxième favorise quant à elle un taux de cholestérol HDL (« bon cholestérol ») plus élevé, réduisant les risques de maladies cardiovasculaires. Le beurre comporte surtout des graisses saturées et est dès lors déconseillé aux personnes dont le taux de cholestérol est élevé. Ces personnes doivent plutôt se tourner vers des alternatives végétales telles que les margarines et minarines. Encore s’agit-il de bien choisir son produit… et de vivre sainement.

Choisir sa matière grasse

Margarine ou minarine,  variantes allégées, … Quelle est la différence entre toutes ces graisses végétales ? « Ces dénominations sont simplement liées à la teneur en matière grasse. Les margarines et minarines sont un mélange tartinable de graisse et d’eau. En ajoutant davantage d’eau à la margarine - et en diminuant donc la teneur en matière grasse - vous obtenez de la minarine. Les margarines comportent environ 70 % de matière grasse et les minarines environ 30 %. Les margarines allégées se situent quelque part entre ces deux extrêmes », précise Axel Stas. « Attention, les margarines ne sont pas toujours des produits végétaux à 100 %. Du beurre est parfois ajouté à certaines margarines. »

Un régime alimentaire sain

La bonne matière grasse suffit-elle à réduire votre taux de cholestérol ? « Non, une margarine à la composition parfaite ne suffit certainement pas. Elle doit s’intégrer à un régime alimentaire sain et équilibré. Si vous tartinez votre pain de minarine, puis mangez beaucoup de lard et buvez du lait entier, ça ne marchera pas», explique Axel Stas. « C’est pourquoi nous conseillons toujours à nos patients susceptibles de développer des maladies cardiovasculaires d’opter pour une graisse à tartiner et de cuisson végétales , mais les invitons aussi d'éviter les graisses saturées dans d’autres produits alimentaires. Ils doivent donc bouder la viande de porc hachée, le lard, le lait entier, ... et les substituer par des produits laitiers écrémés, des fromages maigres, du poisson, des légumineuses, ... » 
La quantité de graisses végétales joue également un rôle important. « Utiliser de l’huile plutôt que du beurre pour la cuisson est un bon choix en soi, mais vous ne devez pas non plus en abuser. Il en va de même pour la graisse à tartiner : vous ne devez pas étaler une couche de margarine d'un centimètre d’épaisseur sur votre tartine », avertit Axel Stas. « Les huiles, margarines et minarines comportent aussi des calories. Si vous devez faire attention à votre poids, étalez donc plutôt l’équivalent d’une pointe de couteau par tartine. Pour la graisse de cuisson, optez pour une cuillère d’huile par personne à table. P.ex. : 1 cuillère pour cuire la viande et 2 pour les légumes, si vous êtes trois à manger ce repas. Ce conseil est important car le surpoids est aussi un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires.

Benecol®, Becel ProActiv, …

Vous avez sans aucun doute déjà aperçu ces produits au supermarché ou dans une pub à la télé. Benecol®, Becel ProActiv, … : des produits diététiques à base de stanols et stérols végétaux et diminuant le taux de cholestérol. Comment fonctionnent-ils ? « Ce sont des produits à base de substances végétales qui, d'un point de vue chimique, s’apparentent fortement au cholestérol d’origine animale. Notre corps absorbe donc plutôt ces stérols et stanols au lieu du cholestérol », explique Axel Stas. 
Ces produits ont donc bel et bien un effet hypocholestérolémiant. Sont-ils, pour autant, les remèdes miracles que prônent les publicitaires ? « Non, c’est exagéré. L’effet est réel, mais vous n’avez pas besoin de ces produits pour réduire votre taux de cholestérol. Une alimentation saine comprenant notamment ces bonnes graisses à tartiner et de cuisson suffit. »

Une alimentation saine mais aussi ...

Une alimentation équilibrée avec peu de graisses saturées est déjà un bon début pour réguler votre taux de cholestérol. Les recommandations suivantes sont aussi essentielles :

  • Bouger suffisamment
  • Arrêter de fumer
  • Maintenir un poids sain
  • Modérer sa consommation d’alcool (max. 10 verres par semaine)
  • Maîtriser son niveau de stress

Important : vous ne contrôlez pas tous les facteurs de risque. Un cholestérol élevé peut aussi être héréditaire.