Entre 2015 et 2017, 1 personne âgée sur 3 de plus de 70 ans n'est pas allée du tout chez le dentiste. Ce sont surtout les personnes âgées dépendantes qui ne reçoivent pratiquement pas de soins bucco-dentaires (préventifs). Les Mutualités Libres préconisent une politique structurée en matière de soins bucco-dentaires pratiqués dans les centres de soins résidentiels et plaident pour que les hygiénistes dentaires exercent un rôle concret.

Dépendants ou non ? Toute la différence est là

Entre 2015 et 2017, près de la moitié des personnes de plus de 70 ans sont régulièrement allées chez le dentiste, mais une sur trois n'en a pas vu du tout pendant la même période. Elément frappant : les personnes âgées qui vivent encore chez elles en toute autonomie (sans soins à domicile) vont plus souvent chez le dentiste : 7 sur 10, contre 4 à 5 personnes âgées sur 10 séjournant dans un centre de soins résidentiels ou recevant des soins à domicile. En outre, à peine 1 personne âgée sur 10 dans un centre de soins résidentiels et moins de 2 sur 10 vivant à domicile et recevant des soins ont bénéficié de soins préventifs entre 2015 et 2017.

Plus grande mobilité et rôle pour les hygiénistes bucco-dentaires

Comment amener plus souvent les personnes âgées (dépendantes de soins) chez le dentiste ? Les Mutualités Libres préconisent un transport adapté et abordable jusqu'au cabinet dentaire ainsi que l'évaluation et l'expansion de projets tels que les cabinets dentaires mobiles. Les hygiénistes bucco-dentaires doivent également se voir attribuer un rôle concret. Ils ont en effet le profil idéal pour développer une politique de soins bucco-dentaires performante et préventive au sein des établissements et des organisations de santé.

Plus d’infos ?

Découvrez tous les chiffres et recommandations dans notre étude !

Chiffres et recommandations

Résultats et recommandations soins bucco-dentaires chez les personnes âgées