Le patient ne paie que le ticket modérateur ainsi que les suppléments éventuels. Le prestataire ou l'institution qui a dispensé les soins demandera directement à l'organisme assureur le montant qui correspond à l'intervention de l'assurance soins de santé.

Ce système est utilisé principalement pour les soins donnés dans le cadre d'une hospitalisation, mais dans le secteur ambulatoire (hors hospitalisation : ex. médecins, kiné, infirmier...), il peut exister sous certaines conditions.